Gâteau-scorpion : The microbe-slayer

Publié le par Solange

 

Une recette pour éviter les rhino, gastro, bronchio et autres galères qui finissent par -ite (ou -o, ouais)
et mettent nos enfants à plat, ça existe (bordel) ?!

Nan, parce que là, plus d'un mois à jouer au ping-pong "j'te file un rhume, donne-moi ta laryngite"... y'en a assez. Ouais. On va réagir. Nan mais.


Ahhh, je sais : l'Arme Secrète... la pâte à sucre. Faut bien ça. Pour que règne ma terreur, il me faut un scorpion d'attaque.

Genre un Skylander Giant... en plus méchant. gnarkgnark...

P1020064

Faisons-lui un trône digne de ce nom : hop, des oeufs en neige, du sucre, des jaunes d'oeufs, de la farine, de la levure... étape obligée de vénération de mon KichenAid (rose) qui m'en fait de la pâtée... euh de la pâte. Une génoise, en fait (rien que ça, ouais). Hop, au four (que je ne vénère pas, parce que ça va faire long). Bon, c'est cuit. On laisse refroidir après avoir démoulé (la génoise).

Pendant ce temps, on a anticipé. On est en temps de guerre, oui ou nan ? Bon ! Alors on a anticipé j'ai dit. On a fait un coulis de framboises. Munitions : sucre, framboises (fraîches ou surgelés, tu choisis ton arme), citron vert et... basilic. Oui tu as bien lu.

On met le sucre et les fruits dans une casserole, on laisse cuire doucement, on ajoute zeste et jus du citron et à la fin, le basilic ciselé. (J'ai bien dit à la fin, le basilic, il est comme ça, il aime pas trop qu'on le cuise).

Reste plus qu'à s'armer d'un graaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaand couteau. On coupe la génoise en deux, on tartine de confiote maison (on ajoute de gentils petits fruits rouges genre des fraises coupées dans la longueur, ça fait joli). On referme.

Bon, la pâte à sucre maintenant. On la mélange à du colorant alimentaire (jaune et un peu rouge = orange. Si, si, tu verras). En poudre, le colorant, hein. Sinon on aura les doigts collés, et c'est pas le moment de perdre une bataille. On l'étale, et on recouvre le gâteau (on peut mettre un peu de confiture sur le dessus, avant, pour que ça colle bien).

Et là on fait un scorpion en pâte à sucre. Parfaitement. En position d'attaque, en plus. On s'arme de cure-dents, on façonne des boudins plus ou moins gros et on insère les cure-dents dedans. On peut décorer avec du sucre pour faire les yeux. Quand-même. Ensuite, on le peint : un peu de colorant alimentaire violet dilué dans un peu d'eau, un pinceau... t'es Picasso.

Et voilà. Installé sur son trône, il est prêt à la riposte. Je sens que les microbes feront moins les malins maintenant. Si tu me crois pas, goûte le gâteau. Alors, c'est pas une tuerie ?

 

Pendant que Rambo-dinette s'en coupe une belle part avec sa hache, voici ci-dessous la recette dans les détails :


Gâteau-scorpion : The microbe-slayer

 

P1020073

 

Génoise :

- 4 oeufs
- 125 g de farine
- 125 g de sucre

- 1/2 sachet de levure

- 1 pincée de sel

 

Coulis :

- 800 g de framboises et quelques fraises

- 100 g  à 150 gde sucre environ (goûter, dépend du sucre des fruits...)

- 1 citron vert non traité

- une dizaine de feuilles de basilic ciselées


Décor
:

- Pâte à sucre (2 paquets)

- sucre multicolore déco

- colorant alimentaire en poudre

- un peu de confiture de fruits rouges

- cure-dents

 

Préparer la génoise. Attention, cette recette est destinée à une réalisation au robot culinaire. Préchauffer le four à 180°C. Tout préparer d'avance (peser, beurrer le moule, etc). Séparer les blancs des jaunes d'oeufs et mélanger farine et levure.

Battre les oeufs en neige avec la pincée de sel à l'aide d'un robot. Ajouter le sucre et battre encore. Baisser un peu la vitesse et ajouter les 4 jaunes puis tout de suite la farine en pluie avec la levure. Arrêter le robot avant que la pâte ne retombe, mettre de suite dans le moule et enfourner pour 20 minutes. Attendre que la génoise tiédisse pour démouler le gâteau puis quand il est froid le trancher en deux dans l'épaisseur.

Préparer le coulis :

Mettre les fruits et le sucre à feu doux dans une casserole, ajouter le zeste râpé et le jus du citron vert. En fin de cuisson, ajouter le basilic ciselé. Peut passer au chinois pour ne pas avoir de pépins, dans ce cas, mettre le basilic après. Etaler le coulis sur le gâteau tranché et ajouter quelques fraises fraîches coupées. Remettre le disque de gâteau sur le tout.


P1020047-copie-1Décor :

Etaler la pâte à sucre après l'avoir colorée selon ses souhaits (avec du colorant en poudre). Ici, le sable sur lequel repose le scorpion (mélanger jaune et rouge). On colore la pâte dans la masse en la piquant avec un cure-dent et en pétrissant. Etaler la pâte à sucre.

Tartiner légèrement le gâteau de confiture pour que la pâte à sucre adhère bien. Recouvrir le gâteau.


Confectionner le scorpion à l'aide de boudins de pâte plus ou moins grands et retenir le tout à l'aide de cure-dents. Décorer les yeux avec le sucre multicolore.

Peindre le scorpion en délayant du colorant alimentaire violet (ici, à base de betterave) dans un peu d'eau. Laisser sécher. Poser le scorpion sur le gâteau.

NB : le sujet en pâte à sucre et la couverture n'ont de vertu que décorative. La pâte à sucre n'a pas vraiment d'intérêt gustatif, on peut se passer de la manger...

Publié dans Desserts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article