Tiramisu aux marrons (Tiramiron) pour amateurs de science dans la fiction

Publié le par Maryse

Tiramisu aux marronsAujourd'hui, nous parlons (tentons de parler) sciences. Ce qui ne va pas être une mince affaire, si vous me connaissiez vous comprendriez vite pourquoi. Nous préparons donc ce que j'ai nommé un Tiramiron (oui, bon un tiramisu aux marrons quoi...), un dessert absolument pas de saison, qui ravit les papilles les plus délicates, croyez-moi. A moins que lesdites papilles ne soient frappées d'un dégoût profond pour la châtaigne. Dans ce cas, désolée, je peux rien pour vous...


Bien, à présent, procédons : blanchissons des jaunes d'œufs avec du sucre en poudre. Ajoutons-y mascarpone et sucre vanillé en quantité raisonnable. Peu à peu, parfumons l'appareil ainsi obtenu à l'aide de la crème de marron dans laquelle il est impoli mais délicieux de plonger l'index pour s'en délecter aussitôt. Quel rapport avec la science, me direz-vous ? Attendez, les choses vont se gâter comme promis.


A part, et c'est là que je vous propose mon expérience, battons les blancs en neige. Nous utilisons 3 œufs (dont les jaunes ont participé à l'élaboration de l'appareil précédent).


Une pincée de sel, un batteur (ou un fouet pour qui se sent vigoureux du poignet), et c'est parti. D'abord, les œufs moussent. Puis on obtient peu à peu une texture de plus en plus aérée. Enfin vient l'œuf en neige, que l'on peut retourner sans dire « zut, il a chu ! ».


Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ? Le secret réside dans la composition du blanc. Il est composé d'eau en très grande partie. Plus de 85 % (enfin, je crois ?)... En fouettant, on incorpore de l'air dedans (quel esprit de déduction !). Donc si je fouette un verre d'eau, normalement, ça fait des bulles. Essayez, vous allez voir : ça fait des bulles. Oui mais, elles retombent. Alors que votre blanc d'œuf lui, garde les siennes bien fièrement. Pourquoi ?


Contrairement à l'eau composée à 100 % d'eau (hum), le blanc d'œuf comporte lui une part de protéines. Si j'ai bien tout compris avant de vous restituer l'affaire, les protéines se déroulent comme des pelotes en enfermant les bulles d'air, comme ça les vilaines ne peuvent plus s'échapper.


Alors que dans l'eau, ça marche pas (pour mémoire).


Mais peut-on fouetter indéfiniment et continuer à faire monter la sauce le blanc d'œuf ? Eh bien non. Par contre, en ajoutant une cuillère d'eau, ça monte à nouveau. Et avec un seul blanc, on peut monter jusqu'à un mètre cube de neige, selon Hervé This ! Je n'ai pas tenté l'expérience, de peur de me retrouver hébétée, la spatule interrogative : « bon j'en fais quoi, maintenant, de cette neige qui a moucheté les murs ??? ».


Voilà pour le chapitre à peu près scientifique. Il nous reste quand-même à mélanger les deux appareils. Pour ce faire, on prélève délicatement un peu d'œufs en neige que l'on incorpore dans l'appareil aux marrons. Il ne faut pas casser la structure obtenue, c'est elle qui va donner l'aspect mousseux. Donc, il faut mélanger en soulevant la masse à la spatule. On répète l'opération en ajoutant à chaque fois un peu de blanc.


Il ne reste qu'à garnir les verres. Hop, on écrase violemment une gavotte, on émiette au fond d'un verre à pied, et on remplit de Tiramiron. Après quelques heures au frais, il ne vous reste plus qu'à déposer une noix de crème de marron sur le dessus et à servir avec les quelques gavottes qui vous restent et sur lesquelles ne s'est pas abattu votre courroux (ça fait désordre, de servir des gavottes écrasées).


Vous pourrez bien sûr raconter à vos convives comment vous avez obtenu 3 mètres cubes de neige avec vos 3 œufs, et pourquoi le voisin a cru que vous donniez une soirée mousse.




Tiramisu aux marrons (Tiramiron) pour amateurs de science dans la fiction


Tiramisu aux marronsPour 8 verres à pied

 

Préparation : 10 minutes

Réfrigération : 3 heures


Ingrédients :

3 oeufs

1 pot de 250 g de mascarpone

250 g de crème de marron

50 g de sucre en poudre

quelques gavottes

1 sachet de sucre vanillé

1 pincée de sel


Faire blanchir les jaunes d'oeufs avec le sucre en poudre. Ajouter le mascarpone et le sucre vanillé et bien mélanger. Ajouter peu à peu la crème de marron et mélanger régulièrement. (250 g c'est indicatif, goûter au fur et à mesure).


A part, monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Incorporer la préparation au mascarpone par petites quantités dans les

blancs, en mélangeant à chaque fois à la spatule, en prenant bien soin de soulever la masse pour ne pas casser la structure.il ne faut surtout pas battre.


Une fois le tout incorporé, mettre au fond de chaque verre (à pied, c'est mieux, car la gavotte restera croquante) des gavottes émiettées. Puis ajouter la préparation et mettre au réfrigérateur quelques heures.


Au moment de servir, mettre une noix de crème de marron sur le dessus pour la déco et servir avec des gavottes.

Publié dans Desserts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article